Blog

St-Tropez, l'hôtellerie - restauration, le sport, le e-commerce, des coups de coeur et des coups de gueule...

L’Umih oeuvre pour le marketing des hôtels…

Le 3 juillet 2013

Savez vous ce qu’est L’Umih ?

Elle est la principale organisation patronale de l’hôtellerie.
Cette dernière se bat POUR les hôteliers… Et leur indépendance !

Elle aurait apparemment annoncé mardi 2 juillet qu’elle allait saisir « l’Autorité de la concurrence » afin de dénoncer les pratiques anti-concurrentielles des agences de réservation en ligne du type Expedia ou Booking & Co !

Ces agences sont des canaux de distribution incontournables pour les hôteliers…Ouai, à moins de s’appeler par exemple et entre autres « l’hôtel des Lices » et d’être en place depuis des années sur la mythique place des Lices de Saint Tropez et donc d’avoir depuis des années une renommée mondiale, il est difficile de refuser les yeux doux… Euh non, l’oeil noir de certains distributeurs :(
Fort heureusement pour nous hôteliers, ces gros, ces monstres que sont ces OTAs ont le problème de tout GROS qui se respecte, soit devenir de plus en plus en riche: « Avoir les yeux plus gros que le ventre ! » ce qui les poussent à mettre en place des pratiques commerciales violant les droits européens et français de la concurrence !

L’Umih dit et je partage leur avis:

« Il y a un durcissement radical des clauses contractuelles imposées aux hôteliers qui, compte tenu de la structure du marché, ne sont pas en position de les refuser », souligne Roland Héguy, président de l’Umih, ajoutant que les « commissions, augmentant régulièrement, entraînent un étranglement des hôteliers ».

Un hôtel « qui signe un contrat avec une agence de réservation en ligne, avec des clauses non négociables, doit proposer le même tarif et la même qualité de chambres à tous les canaux de distribution : on assiste à un lissage des prix et donc à une pratique anti-concurrentielle », ajoute Laurent Duc, président de la branche hôtellerie à l’Umih.

Ces clauses « restreignent en droit et en fait la capacité des hôteliers à fixer librement leurs prix et leur politique commerciale selon le canal de distribution considéré et constituent dès lors une restriction de concurrence par objet interdite par les articles L. 420-1 du Code de commerce et 101.1 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne », assure l’Umih. »

J’ai déjà écrit quelques articles sur le marketing hotelier, ces derniers n’engagent que moi et mon expérience dans ce domaine mais à force de constater, de pousser, de nous fédérer, l’ange gardien des hôteliers me dit que justice sera faîte !

Ne désespérons pas, les pêchés d’orgueils et le mépris de ces milliardaires ? d’OTAs seront punis… Et vu qu’ils ne croient qu’en eux et que leurs seuls confidents sont le démon et l’argent, ils ne pourront se confesser !

Bien à vous tous,

Nicolas Duffard,
Conseil en marketing hôtelier.

Vous souhaitez me confier votre marketing et voir vos réservations augmenter ? Contactez moi.

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !

Articles les plus lus

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Restons connectés

Inscription newsletter